Aller au contenu
Ligue canadienne de football

Poste d’entraineur-chef des Alouettes : 4 candidats!

Poste d’entraineur-chef des Alouettes : 4 candidats!
Certains joueurs des Alouettes de Montréal, dont le quart-arrière Trevor Harris (7). / Photo : La Presse canadienne

Le directeur général des Alouettes de Montréal, Danny Maciocia a indiqué mardi qu’il a quatre candidats pour le poste d’entraîneur-chef. Or, il n’a pas voulu préciser si ces personnes font déjà partie de l’organisation. 

Il a aussi ajouté que sa capacité de parler français ne sera pas la principale des priorités.

« Ce que je veux voir dans cette personne, c’est sa capacité à gérer les choses quand il y aura de l’adversité. »

Une chose est claire, Maciocia n’a pas l’intention de procéder à des changements pour ce qui est du reste de l’équipe d’entraineurs. Le nouveau-venu devra donc s’adapter aux assistants, ce qui pourrait nous laisser croire que l’entraineur viendrait de l’interne.

« Quand les gens disent qu’on ne peut pas imposer à un coach ses assistants, ce n’est pas vrai. »

Harris et le Lewis

L’autre priorité pour le DG est de s’entendre avec le quart Trevor Harris et le receveur Eugene Lewis. Ces deux rouages importants de l’équipe ont indiqué la semaine dernière vouloir connaitre l’identité du nouvel entraineur avant de prendre une décision quant à leur avenir.

« C’est sûr que ces deux gars-là sont une priorité, a lancé Maciocia. Je n’imagine pas que le prochain entraineur ne voudrait pas d’eux. Mais le coach sera nommé avant. Je comprends qu’Eugene veut être consulté, et j’ai l’intention de discuter avec lui. Mais, nous allons faire le choix qui est le meilleur pour le club, et je suis certain qu’il sera heureux de la sélection. »

Maciocia a répété qu’il n’a pas l’intention de reprendre le poste d’entraineur. Selon lui, c’est trop demandant d’ajouter les tâches de ce poste à celles de directeur général.

Le bilan

Les dirigeants des Alouettes ont procédé à leur bilan de fin de saison mardi matin. Pour la première fois en 8 ans, les Alouettes ont remporté au moins un match éliminatoire.

La saison a été « mouvementée, mais mémorable » selon le président de l’équipe Mario Cecchini.  

Après deux années affectées par la pandémie, le club s’en va enfin dans la bonne direction, sur le plan financier.

« Ça va bien. Ça pourrait aller plus vite, mais tous les indicateurs nous disent que nous nous dirigeons dans la bonne direction. »

Cecchini a répété que l’équipe n’était pas à vendre, contrairement à ce que plusieurs laissent entendre. Par contre, il sera en négociation dès cette semaine avec l’Université McGill au sujet du bail du Stade Percival, qui est récemment venu à échéance.

« C’est sûr que nous avons des demandes avant de s’engager à long terme à nouveau. Contrairement à ce que les gens peuvent penser, nos clients adorent le stade à McGill, surtout pour son côté romantique. Je ne nous vois pas quitter ce stade à court terme. Si jamais le Stade olympique est rénové en configuration football un jour, comme à Vancouver, en verra à ce moment-là. »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Midi Pile
En ondes jusqu’à 2:00 PM
En direct
75