Aller au contenu
Déficience intellectuelle et marché du travail

« Ces gens-là ne devraient pas être de la main-d'œuvre bon marché ! »

« Ces gens-là ne devraient pas être de la main-d'œuvre bon marché !  »
Le PM / Cogeco Média

Alors qu'ils ont la même charge de travail que leurs collègues, plusieurs travailleurs ayant une déficience intellectuelle sont sous-rémunérés pour celle-ci, dénonce la Société québécoise de la déficience intellectuelle.

Au micro de Martin-Thomas Côté, la directrice générale de la SQDI explique que pour obtenir un emploi régulier, ses personnes doivent passer par des stages, dont le salaire est moins élevé, dans des entreprises, mais que certaines d'entre elles les laissent à ce stade d'apprentissage pour éviter de les payer davantage.

« Ce que nous on dénonce, c'est qu'il y a des personnes qui restent dans ces situations-là à perpétuité... »

Écoutez l'intégralité de l'entretien...

Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin-Thomas Côté

De l'aide pour les pères en difficulté
« Cette fois-ci, je pense que c'est la bonne »
Jean-Philippe Dion s'ouvre sur sa rencontre avec Céline

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00