Aller au contenu

«L'État a échoué à son rôle fondamental d'offrir des alternatives à la voiture»

«L'État a échoué à son rôle fondamental d'offrir des alternatives à la voiture»
Le Bixi, une alternative à l'utilisation de l'auto solo / Carter Dayne / E+ / Getty Images

En ce Jour de la Terre, croyez-vous qu'on puisse être moins dépendant de nos voitures un jour?

C'est la question que pose Nathalie Normandeau à ses auditeurs et à son invité, Pierre Barrieau, chargé de cours en planification des transports à l’Université de Montréal et président de Gris Orange Consultant.

Avec un meilleur financement, une meilleure offre de services, oui, c'est possible.

C'est toutefois difficile à envisager dans un avenir rapproché.

«L'État a échoué à son rôle fondamental d'offrir des alternatives à la voiture. Et si on regarde encore, souvent, le gouvernement actuel préconise la voiture électrique comme étant l'issue à nos problèmes environnementaux et de congestion. Mais c'est insuffisant. On pense entre autres aux personnes âgées, on pense aux jeunes, on pense aux étudiants, on pense à toutes sortes de personnes qui ont des problèmes de mobilité en région, des gens qui voudraient être moins dépendants de leur voiture. Mais l'État, fondamentalement, n'a pas donné les infrastructures qui sont nécessaires aux citoyens pour qu'ils puissent être moins dépendants à la voiture. Vraiment, le problème qu'on a, c'est à ce niveau-là.»

«Je vous dirais que pas tout le monde, mais la majorité de la population, malheureusement, oui, elle l'est (dépendante à l'automobile). Je me rappelle une réunion du conseil d'arrondissement de Plateau-Mont-Royal où justement un des élus annonçait fièrement que tous les élus, dans cet arrondissement-là, n'avaient pas de voiture et qu'ils utilisaient les transports collectifs, les transports actifs et Communauto. Mais malheureusement, au fur et à mesure qu'on s'éloigne du centre, les services sont de moins en moins présents et de moins en moins performants. Et après un certain moment, les gens deviennent de plus en plus prisonniers de la voiture. Et ça, c'est sans parler des régions.»

Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

Nouveaux pouvoirs des pharmaciens: qu'est-ce que ça implique?
«On essaie de collaborer, mais ils nous imposent leurs décisions»
Majorité numérique à 16 ans: bonne ou mauvaise idée?

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
LES GROS #1
En direct
En ondes jusqu’à 18:00