Aller au contenu
François Legault blague sur son couvre-feu

« Moi ce qui m'écoeure c'est le ''faites ce que je dis, pas ce que je fais'' »

« Moi ce qui m'écoeure c'est le ''faites ce que je dis, pas ce que je fais'' »
Éric Duhaime, chef du Parti conservateur du Québec / Cogeco Média

Le député Pascal Bérubé a affirmé, lors d'un balado, avoir pris un verre de vin avec le premier ministre François Legault, en pleine pandémie, et avoir même blagué sur le couvre-feu que le gouvernement avait imposé à l'époque. Une situation qui ne passe pas pour Éric Duhaime.

Au micro de Simon Tremblay, le chef du Parti conservateur du Québec exprime que plusieurs citoyens ont souffert de cette mesure exigée et qu'il est impossible, selon lui, de laisser un passe-droit à M. Legault, qui était prêt à écrire une lettre donnant le droit à M. Bérubé de ne pas respecter ce couvre-feu, qu'il a lui-même instauré.

« Il y a 50 000 Québécois qui ont eu des contraventions pendant la crise sanitaire [...] dont 22 000 que c'est parce qu'ils n'avaient pas respecté le couvre-feu. Juste le couvre-feu c'est 33 millions de dollars que le gouvernement a collectés, de cette façon-là, je pense que la chose décente à faire, maintenant qu'on sait que le premier ministre ne respectait pas ça, c'est de rembourser les gens qui, comme lui, n'ont pas respecté le couvre-feu. »

Écoutez l'intégralité de l'entrevue...

Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Frédéric Gagné

Donnons le temps à Rio Tinto!
La saison des Canadiens, selon Antoine Roussel
Un budget sous le signe de l'interférence

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30