Aller au contenu
Chronique Judiciaire

Un agresseur sexuel se fait une autocastration en prison

Un agresseur sexuel se fait une autocastration en prison
Prison / Getty Images / Jordan Lye

Voulant absolument être incarcéré dans une prison pour femme, un homme s'est automutilé les parties génitales dans sa cellule. Me Julien Boulianne était en ondes pour commenter.

Au micro de Dominick Fortin, Me Boulianne affirme que l'agresseur sexuel ne sera pas placé avec du côté des femmes, malgré son autocastration, pour des raisons de sécurité.

« Je tiens à rassurer les gens, dans la nouvelle disposition, vous pouvez simplement demander d'être incarcéré dans une prison homme ou femme, à votre simple demande, mais il y a toujours des motifs de santé et de sécurité derrière ça, qui pourrait faire en sorte qu'on vous le refuse... »

Écoutez l'intégralité de la chronique...

Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Martin-Thomas Côté

Les jeunes ne sont pas désintéressés de la culture québécoise !
La plancha : un outil révolutionnaire ou une "bébelle" à la mode ?
Jouez avec le PM à la boulette !

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les soirées KYK
En direct
En ondes jusqu’à 00:00