Aller au contenu
Système d'éducation

L'ancienneté en éducation remise en question

L'ancienneté en éducation remise en question
L'ancienneté en enseignement / Photo : Getyy Images / Sean Justice

Pour pourvoir les nombreux postes vides dans les établissements scolaires de la province, le gouvernement du Québec veut modifier plusieurs choses dans le système, dont l'ancienneté en éducation.

Lors d'une discussion, Martin-Thomas Côté explique que ce ne devrait pas être les nouveaux enseignants qui prennent les classes plus difficiles, mais bien les plus anciens.

« Si systématiquement les plus vieux s'en vont dans les classes les plus faciles et qu'ils ne peuvent pas prendre leur expérience et la transmettre. Les gens vont se ramasser avec de la bouette combien d'années? »

Il affirme d'ailleurs que c'est une des raisons qui poussent les nouveaux diplômés à quitter leur vocation si tôt.

Écoutez l'intégralité de la discussion...

Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Dominick Fortin

Un vol très particulier en Estrie
Le père de Martin-Thomas Côté se retrouve en ondes contre son grès
La nomination de la nouvelle conseillère scientifique fait réagir à Saguenay

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
En direct
En ondes jusqu’à