• Accueil
  • CF Montréal | «Ballou doit oublier le passé» -Wilfried Nancy
98.5 Sports

CF Montréal | «Ballou doit oublier le passé» -Wilfried Nancy

CF Montréal | «Ballou doit oublier le passé» -Wilfried NancyPC

Jean-Yves Ballou Tabla est arrivé chez les professionnels à 16 ans, un peu avant l’arrivée d’Alphonso Davies chez les Whitecaps de Vancouver. On disait du duo qu’il allait faire des malheurs avec l’équipe nationale canadienne.

On disait d’eux qu’ils allaient devenir les deux joueurs qui allaient transformer le visage du soccer canadien. Que ces deux joueurs étaient voués à de grandes carrières dans le soccer.

Il y en a un des deux qui remplit toutes ces promesses. Alphonso Davies est maintenant une vedette internationale, ayant gagné la Ligue des champions de l’UEFA avec le Bayern de Munich, et qui tente présentement de qualifier le Canada à la Coupe du monde 2022.

L’autre, c’est Ballou. Malheureusement pour lui, ça ne s’est pas du tout passé de la même façon. Après une première bonne saison avec l’Impact en 2017 où il a disputé 24 matchs, tout s’est effondré pour lui. On l’a souvent pointé du doigt comme étant un joueur qui manquait de sérieux.

Il a été blessé plus souvent qu’à son tour et son transfert vers le FC Barcelone a été un échec.

Après une autre longue absence en 2021, le québécois d’origine ivoirienne était de retour sur le terrain mercredi soir à Halifax, dans un premier véritable match de soccer pour lui avec son club cette saison.

C’est d’ailleurs lui qui a enfilé l’aiguille pour le but de la victoire, ainsi que le but d’assurance. En le regardant aller, on ne peut faire autrement que de se demander, si cette grande carrière qu’on lui vouait était toujours à sa portée.

« Ballou doit oublier le passé. Ces comparaisons, elles datent d’il y a plusieurs années. Si vous me posez la question, il n’y en a plus de comparaison entre ces deux joueurs. Ballou doit regarder vers l’avant et se concentrer à continuer de s’améliorer. »

Sans revenir sur les incidents du passé, Nancy a expliqué que c’est plutôt entre les oreilles que ça se passe pour lui.

« Ce n’est pas facile d’être footballeur professionnel, ça prend du professionnalisme. Je ne dis pas qu’il n’était pas professionnel avant, mais ça prend cela. Il doit montrer de la constance dans son travail et dans son rendement. »

Après ce que l’on a vu mercredi, on peut s’attendre à ce que Ballou commence aussi à obtenir des minutes de jeu en MLS. L’équipe en aurait vraiment besoin, en cette fin de saison endiablée.

Mais ses performances d’ici la fin de la saison ne sont pas qu’importantes pour l’équipe, elles le sont aussi pour son avenir. Ballou écoule la deuxième et dernière année garantie de son contrat. L’organisation possède aussi deux années d’options, dont la première est celle de 2022. Choisiront-ils de le garder pour une autre saison?

Si on se fit uniquement au talent, la question ne se pose même pas, mais le problème c’est que Ballou roule uniquement sur son potentiel depuis des années. C’est cela qui a porté l’équipe à le rapatrier après son exil raté en Europe. 

À 275 000$ de salaire par saison, Olivier Renard ne peut se permettre une autre saison ratée de la part du jeune homme.

Si Ballou ne livre pas la marchandise d’ici la fin de la saison, il pourrait être libéré par l’équipe. Bien sûr, il y aura toujours une équipe prête à lui donner une chance, étant donné son talent, mais il n’obtiendra jamais le bénéfice du doute comme il l’a obtenu ici chez lui, là où tout le monde voulait le voir réussir.

À lui donc de prouver sans l’ombre d’un doute qu’il a pris la maturité nécessaire pour mériter une autre chance.

Quart de nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.