• Accueil
  • «C’est le contraire de mourir dans la dignité»
Itinérant mort de froid à Montréal

«C’est le contraire de mourir dans la dignité»

«C’est le contraire de mourir dans la dignité»
Sans-abri couché sur un banc de parc en hiver
Getty Images Plus/Creativemarc
0:00
7:13
0:00
7:51

Nathalie Normandeau était tout simplement choquée après avoir appris la nouvelle qu’un autre itinérant était mort de froid à Montréal.  

Lundi soir, à l'intersection de l'autoroute 20 et de la rue Saint-Jacques à Montréal, les policiers ont trouvé une personne itinérante en hypothermie. Malheureusement, le décès de l'homme de 74 ans a par la suite été constaté à l'hôpital. 

«Je trouve ça épouvantable. C’est le contraire de mourir dans la dignité. Avec toutes les ressources dont on dispose au Québec, ce genre de situation ne devrait pas arriver»

«Ça me répugne au plus haut point. J’ai un chien et si je l’avais laissé sur ma terrasse, j’aurais été accusé de cruauté envers les animaux. Mais une personne humaine, demain matin, on n’en parlera plus. Quand il y a des gens qui décèdent dans la rue, souvent, c’est moi qui fais les funérailles. Et je dois vous dire que je suis un peu tanné. Ça n’arrête pas»

«Le gouvernement a donné 280 millions de dollars à la ville de Montréal pour l’itinérance, mais il n’y a pas plus de projets mis en marche. Il n’y a pas d’infrastructure d’organisée, il n’y a pas de halte-chaleur. Je ne comprends pas. C’est un non-sens. On ne peut pas laisser les gens comme ça»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
LES GROS #1
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.