• Accueil
  • Déluge du Saguenay, il y a 25 ans | «Les maisons partaient les unes après les autres»

Déluge du Saguenay, il y a 25 ans | «Les maisons partaient les unes après les autres»

Déluge du Saguenay, il y a 25 ans | «Les maisons partaient les unes après les autres»PC
Le déluge du Saguenay déjà 25 ans

11:22

Il y a un quart de siècle en ce 19 juillet, des pluies diluviennes s'abattaient sur le nord-est du Québec entraînant la tragédie qu’on a surnommé de déluge du Saguenay. 

Le bilan funeste de cet événement qui a duré du 19 au 21 juillet 1996 s'est élevé à 10 morts, dont deux enfants au Saguenay et un bébé sur la Côte-Nord. 

Alors qu’une cérémonie de commémoration a eu lieu lundi au Saguenay, Jean-Luc Mongrain en a discuté avec deux invités. 

«C’est incroyable, les maisons partaient les unes après les autres. C’est étonnant qu’il n’y ait pas eu plus de morts que ça»

«Ce n’était pas simplement de la petite pluie comme on voit en été, c’était une dépression qui faisait penser à un ouragan. Et elle a fait du sur-place au Saguenay»

«Même si les statistiques nous disent que c’est un événement qui arrive à tous les cents, deux cents ans. Il y a quand même des possibilités que demain ou la semaine prochaine au Québec, en Outaouais, en Abitibi ou en Estrie, qu’on se retrouve avec le même type de tempête»

«Ce qu’on voit de plus en plus, ce sont des chutes de pluie abondantes, partout en Asie, en Europe. C’est vraiment la signature du changement climatique»

Il y a 25 ans, le déluge du Saguenay entraînait la plus importante intervention de la Croix-Rouge au Québec

6:50

Il y a 25 ans, le déluge du Saguenay entraînait la plus importante intervention de la Croix-Rouge au Québec

Claudie Laberge, directrice de la gestion des urgences de la Croix-Rouge et citoyenne du Saguenay

Détails

Avec Marie-Claude Lavallée Dans Le Québec maintenant

Le show du matin
En direct de 06:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.