12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link
  • Accueil
  • Au moins 16 victimes dans la tuerie en Nouvelle-Écosse

Au moins 16 victimes dans la tuerie en Nouvelle-Écosse

Au moins 16 victimes dans la tuerie en Nouvelle-ÉcosseGRC Nouvelle-Écosse
Le présumé meurtrier a pris la fuite à bord d'une imitation identique d'un véhicule de police de la GRC

7:44

Le bilan de la tuerie en Nouvelle-Écosse s'alourdit à au moins 16 morts. Ce qui en fait l’une des tueries les plus mortelles du Canada.

Il s'agit d'une chasse à l'homme qui a duré une douzaine d’heures et dont la mort du présumé tireur meurtrier, de 51 ans, fait partie du bilan. C'est un agent de la Gendarmerie royale du Canada qui l'aurait atteint mortellement.


Parmi les victimes, on compte une policière, soit la gendarme Heidi Stevenson qui comptait 23 ans d'expérience et qui était mère de deux enfants. Un autre agent touché par le tireur se remet de ses blessures.


Une enquête comportant plusieurs scènes de crime est en cours. Différents édifices et véhicules ont été impliqués. Le suspect, un dentiste de 51 ans, Gabriel Wortman, a d'abord pris la fuite au volant d'un véhicule de police de la GRC pour ensuite prendre possession d'une voiture grise de modèle Chevrolet Tracker. 


On ne connait pas encore les motifs du présumé meurtrier, mais les événements ne sont pas considérés comme étant de nature terroriste.

 
On évoque une scène de crime « chaotique » et le bilan des morts n’est pas définitif.

Folie meurtrière

Le total de victimes du tireur, 16, surpasse les 14 victimes lors de la tuerie de l'École polytechnique en 1989, à Montréal.

La folie meurtrière du suspect s'est amorcée tard samedi soir dans la communauté rurale de Portapique, quand des coups de feu ont été entendus et rapportés.

Durant la cavale du suspect, la GRC a demandé aux citoyens de se mettre à l’abri à l’intérieur de leur résidence et de verrouiller les portes.

Ce village riverain de la baie de Cobequid est situé à 41 kilomètres à l’ouest de Truro.

La caporale de la GRC, Lisa Croteau, a affirmé que plusieurs victimes ont été retrouvées dans une résidence de la communauté.

En direct de 18:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.