Aller au contenu
Trois défaites au tournoi du Qatar

Une Coupe du monde remplie de leçons pour le Canada

Une Coupe du monde remplie de leçons pour le Canada
Le joueur du Canada, Alphonso Davies, après la défaite de son équipe contre le Maroc, jeudi. / Photo: La Presse canadienne / Nathan Denette

Même si c’était une première Coupe du monde en 36 ans pour le Canada, le résultat final demeure décevant. Le Canada termine dernier, dans un groupe que l’on aurait pu qualifier «de la mort». 

Il reste que la façon dont le Canada avait dominé lors de ses qualifications, plusieurs s’attendaient à mieux de la part de l’équipe en Coupe du monde.

Le Canada a subi trois défaites en trois matchs. Il n'a pas obtenu de point et amassé seulement deux buts.

Demeurer humble

Le Canada a très mal paru contre la Croatie, dans un match à sens unique, après les propos incendiaires de l’entraîneur John Herdman.

C’est bien de démontrer de la confiance, mais il y a une raison pour laquelle certaines nations se classent parmi les meilleures au monde. Elles ont de l’expérience. Pour apprendre courir il faut tout d’abord savoir marcher.

Le Canada a fait des pas de géant en 2022 en Concacaf, mais il y a encore du travail à faire pour espérer battre certains des meilleurs pays. Un peu d’humilité est donc de mise.

De la variété dans le style de jeu

Le Canada a connu énormément de succès en Concacaf, jouant un style très physique à un rythme très élevé. Mais, on a vu que les meilleures nations au monde font surtout bouger le ballon et non les joueurs.

On dit toujours que le ballon est plus rapide et ne se fatigue jamais. Pour jouer un style plus tactique, ça prend des répétitions. Plus les années vont passer, plus les joueurs canadiens auront leurs places dans les plus grands clubs au monde. C’est là que ça s’apprend. Ça viendra avec le temps.

En ce moment, le style de jeu du Canada est spectaculaire, mais fatigant. Il est difficile de conserver ce rythme pendant 90 minutes, surtout quand tu joues régulièrement, comme à la Coupe du monde.

Davies doit gagner en maturité

Alphonso Davies s’avère la vedette de cette équipe. Cependant, à 22 ans, il a encore besoin de gagner en maturité pour mener cette équipe. Certains vétérans ne seront pas de retour avec le Canada en 2026, et les plus jeunes comme Davies devront prendre des rôles de leader.

Davies, de par ses décisions sur le terrain, frustre parfois ses coéquipiers. Au Bayern, il connaît son rôle et le joue bien. Avec le Canada, toutefois, il tente souvent d’en faire trop, seul.

D’ici 4 ans, il est à souhaiter que Davies plus mature, au profit de la formation canadienne.

Herdman est-il l’homme de la situation?

John Herdman a indiqué en conférence de presse mercredi qu’il avait l’intention d’être encore en poste en 2026 lors de la prochaine Coupe du monde.

Mais, Herdman a-t-il les outils nécessaires pour apprendre à ses hommes de jouer un style plus posé et méthodique?

Avec Carlo Ancelotti qui ne se gêne pas pour dire publiquement qu’il aimerait entraîner le Canada un jour, ça brouille les cartes.

L’ancien entraîneur de la Juventus, du Real Madrid, de Chelsea et du Bayern Munich, notamment, suscitera assurément l’intérêt de la fédération canadienne. Ancelotti a tout vu sur la scène mondiale et s’avère plus que qualifié pour améliorer le programme canadien.

Il va sans dire que certains réclameront son embauche.

D’ici là?

Herdman aura encore le temps de démontrer qu’il est l’homme de la situation. L’été prochain le Canada disputera la Gold Cup et tentera de remporter le tournoi continental pour seulement la deuxième fois de son histoire.

Aussi, des rumeurs veulent que le Canada puisse être invité à participer à la Copa America en 2024. Ce serait une autre plateforme exceptionnelle pour permettre au Canada de continuer à se mesurer aux meilleurs pays de la planète.

Bonne nouvelle : ce n’est que le début pour le Canada sur la scène internationale. Les prochaines années risquent d’être des plus excitantes. Au grand plaisir des amateurs de soccer d’ici.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
LES GROS #1
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75