Aller au contenu
Cri du coeur d'une mère d'un jeune autiste

«La bienveillance n'est souvent pas là» -Guandalina Martin

«La bienveillance n'est souvent pas là» -Guandalina Martin
/ Crédit photo: 98.5
0:00
28:30

Guandalina Martin, mère d’un jeune autiste Asperger, a accepté de parler de la situation de son fils au micro de Nathalie Normandeau.

Celui-ci a reçu ce diagnostic à l’âge de dix ans. Il était alors en cinquième année du primaire.

Mme Martin raconte que son fils a eu des difficultés à l’école, mais qu’une certaine enseignante, dans son cheminement scolaire, l’a aidé de manière à ce qu’il puisse s’épanouir. Son garçon est d’ailleurs un fanatique de football.

Elle explique aussi que pour les jeunes qui se trouvent dans une telle situation, un plan d’intervention que le personnel enseignant doit respecter est généralement mis en place.

Or, ça s’est gâté au secondaire.

«Le fossé entre l’accompagnement de nos enfants dans le secteur primaire par rapport au secondaire est immense. [...] C’est comme si on fait un saut dans le vide. On réalise à quel point le système du secondaire ne connaît pas la politique de l’adaptation pour ces enfants et la bienveillance n’est souvent pas au rendez-vous.»

«Je me suis beaucoup bataillée avec l’école pour que le minimum du plan d’intervention soit respecté et il ne l’était pas. [...] Nos enfants ne sont pas des mésadaptés. Ils ne sont pas des incapables ou des incompétents, mais si on les prive de leurs outils, c’est sûr qu’ils galèrent, deviennent désorganisés. [...] En mars 2020, j’étais convoquée à une réunion avec l’école. Effectivement, on m’a annoncé, sans jamais nous préparer, pour nous dire que la place de mon fils est dans une classe spécialisée. Mon fils avait des notes dans la moyenne. Il a toujours été dans une classe régulière. Là, on voulait le changer de classement, le changer d’école et il ne pouvait plus jouer au football. Il perdait tout.»

Écoutez l’intégralité de cette entrevue…

Vous aimerez aussi

Plus avec Nathalie Normandeau

Quelle importance prêtez-vous à la polémique d’Amira Elghawaby?
C’est quoi pour vous être un gars en 2023?
Le froid extrême des 36 prochaines heures change-t-il vos plans?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
LES GROS #1
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75