Aller au contenu
NFL

Commotions de Tua Tagovailoa: «On aurait jamais dû le laisser retourner au jeu»

Commotions de Tua Tagovailoa: «On aurait jamais dû le laisser retourner au jeu»
Le quart des Dolphins de Miami, Tua Tagovailoa, est examiné sur le terrain, dans un match contre les Cincinnati Bengals, jeudi.
AP Photo/Jeff Dean

Tua Tagovailoa a été victime jeudi d'une deuxième commotion cérébrale en quatre jours. 

Le quart des Dolphins de Miami a quitté le terrain couché sur une civière. Avant l'impact, le joueur est resté au sol durant plusieurs minutes.

Il s'est blessé après un sac de Josh Tupou durant le deuxième quart du match face aux Bengals de Cincinnati.

Selon le chroniqueur sportif Alain Crête, c'était « une scène d'horreur ». Couché sur le terrain, les doigts de Tagovailoa sont devenus crispés, recroquevillés. 

Les Dolphins ont annoncé quelques minutes plus tard que leur vedette ne reviendrait pas dans la rencontre en raison d’une blessure au cou et à la tête. 

À l’hôpital, les médecins ont constaté qu’il souffrait d'une commotion cérébrale.

La première commotion

Dimanche dernier, Tua Tagovailoa avait déjà subi une blessure au cours d’un match contre les Bills de Buffalo. Sa tête avait cogné avec force sur le sol, après le placage d’un adversaire. Après, Tua s’était levé, mais n’avait pu marcher seul… Il s’était même effondré par la suite. Il a été retiré du jeu, mais après des examens du protocole pour commotion cérébrale, il est revenu sur le terrain en deuxième demie pour compléter la partie.

Écoutez l'analyse du Dr Dave Ellemberg, neuropsychologue, spécialiste des commotions cérébrales, professeur titulaire à la Faculté de médecine - École de kinésiologie et des sciences de l'activité physique de l’Université de Montréal.

« Je ne m'explique pas qu'en 2022 on a jugé, dimanche dernier, qu'il n'a pas eu de commotion cérébrale. Il a été soumis au protocole. Dans ce dernier, il est indiqué que si un athlète a une atteinte motrice après un impact, il a probablement subi une commotion. À moins qu'on puisse l'expliquer par une blessure orthopédique. Les médecins ont donc conclu qu'il a eu plutôt une blessure au dos. Pourtant, on voit qu'il se brasse la tête. On aurait jamais dû le laisser retourner au jeu. Le message qu'on envoie est épouvantable, pour les fans et les jeunes. [...] On a mis l'athlète à risque. »

Cette histoire de commotions cérébrales survenues en très peu de temps risque de relancer les débats sur les protocoles de la NFL. 

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les soirées KYK
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75