Aller au contenu
Refus de prescrire la contraception d'urgence

Des employés de la pharmacie reçoivent des menaces en ligne

Des employés de la pharmacie reçoivent des menaces en ligne
Pixabay, Libre de droits

Des employés et professionnels de la pharmacie impliquée dans le dossier du pharmacien de Chicoutimi qui a refusé de donner la contraception orale d’urgence cette semaine ont reçu des menaces sur leurs réseaux sociaux personnels.

Les pharmaciens et propriétaires associés, Sophie Champagne et David Bolduc, sont ébranlés par cette histoire. 

M. Champagne explique qu’elle ne partage pas le point de vue du pharmacien qui a refusé de prescrire la contraception orale d’urgence à une cliente cette semaine. 

La pharmacienne a d’ailleurs rejoint la plaignante au courant de la semaine pour discuter de la situation avec elle. 

Rappelons toutefois que la Charte des droits et libertés permet à un professionnel de refuser de faire un acte qui irait contre ses valeurs à condition que la cliente soit redirigée dans une autre pharmacie. 

Par ailleurs, Le Service de Police de Saguenay a été mis au courant en ce qui a trait aux nombreuses menaces reçues sur le web. 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les soirées KYK
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75