Aller au contenu
Intervention policière à Chicoutimi

Comprendre pourquoi les policiers en viennent à tirer

Comprendre pourquoi les policiers en viennent à tirer
Comprendre pourquoi les policiers en viennent à tirer / Getty Images / Ajax9

Un individu a été abattu par des policiers, ce mardi, sur la rue des Hospitalières, à Chicoutimi, après que celui-ci ait accouru vers eux armé d'un couteau. Dominique Corneau était en ondes pour discuter des raisons qui les auraient poussés à tirer sur l'homme.

Au micro de Simon Tremblay, l'ancien policier de Saguenay, qui a vécu une situation similaire en 2004, affirme qu'aucun agent ne souhaite utiliser son arme sur une personne dans sa carrière et que ceux qui ont dû tirer, ce mardi, ont fort probablement pris cette décision pour contenir la menace, devenue trop grande lors de l'altercation.

« La décision appartient au policier, c'est lui qui voit comment ça se passe, quelle arme il a dans les mains, ça influence beaucoup. Supposons qu'on parle d'un couteau, un couteau a une distance sécuritaire de 21 pieds [...] mais là vous avez le facteur que c'est l'hiver, c'est glissant, le policier peut tomber, le gars peut se déplacer, ça peut être plein de facteurs qui font en sorte qu'ils ont ouvert le feu. »

Écoutez l'intégralité de l'entretien...

Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Simon Tremblay

Aucun partenaire ne veut coller son nom au Stade de soccer de Saguenay
Son propriétaire veut augmenter le prix du logement sans régler les problèmes
Déjà quasi impossible de revenir dans la série pour les Oilers !

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Tôt ou tard
En direct
En ondes jusqu’à 06:00