Aller au contenu
Semaine nationale du don d'organes

Quand mourir fait survivre

Quand mourir fait survivre
Les dons d'organes peuvent sauver des vies / Getty Images / Andreswd

Autoriser le don d'organes après sa mort en signant le dos de sa carte d'assurance maladie peut changer plusieurs vies d'inconnus. C'est le cas de la conjointe défunte de Louis Tardif, décédée d'un AVC.

Au micro de Simon Tremblay, l'auditeur explique que, malgré la peine de son entourage, les organes de sa conjointe ont pu redonner sourire et espoir à d'autres familles de la province.

« Dans une vie, on n'a pas grand chance de sauver une vie et elle en a sauvé quatre! »

Écoutez l'intégralité de l'entretien...

Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!Abonnez-vous à l’infolettre de 95.7 KYK!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Simon Tremblay

Quand deux sondages ne s'entendent pas!
Vous pourrez bientôt coucher au parc de la Rivière-du-Moulin
Convertir des bâtiments pour loger des gens: pas une sinécure selon un promoteur

Vous aimerez aussi

0:00
14:07
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 04:30